J’ai réalisé avec mon équipe un film de présentation pour le Codesign, un organisme public qui a pour mission de développer le design en région Rhône-Alpes, à destination des entreprises, des professionnels du design et des institutions. C’est un projet que j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser car il participe à la reconnaissance du métier sur le territoire, j’ai donc été très impliqué dans sa réalisation. Voici les différentes étapes de travail pour réaliser ce film.

Brief

Alors que je venais de réaliser l’identité graphique du Codesign, on m’a demandé de poursuivre le travail en créant leur site Internet (en cours de réalisation au moment où j’écris ces lignes). Il faut savoir que le Codesign regroupe 4 organisations indépendantes (1 syndicat, 2 grappes d’entreprises et 1 établissement public) qui avaient du mal à harmoniser leurs discours auprès du public, sous une même bannière. Je leur ai donc proposé d’intégrer sur leur site une courte vidéo qui aurait deux objectifs : diffuser un message commun pour présenter le Codesign et donner aux entreprises l’envie de s’intéresser au design. Le but était d’adopter un ton pédagogique pour éviter de rebuter les personnes ciblées, car le design est considéré comme un investissement superflu pour beaucoup d’entreprises.

brief-notes

Rédaction

Après avoir ciblé les objectifs, nous avons commencé par travailler sur le fond du message, c’est-à-dire le texte. Écrire c’est un métier, ça semble être une évidence, pourtant c’est un poste qu’on néglige trop souvent dans les projets de ce type. J’ai chargé Arnaud Bussières (un concepteur rédacteur avec qui j’ai l’habitude de travailler) d’écrire le texte de la vidéo. Je voulais un ton qui ne soit pas trop institutionnel ou neutre. L’idée était de faire sonner le message comme un credo mais sans tomber dans la revendication non plus. On ne devait pas juste présenter le Codesign, mais aussi rendre compte des valeurs que défendait l’organisation. Nous avons travaillé à distance via un fichier partagé Google. Pratique pour les allers et retours et les corrections.

codesign-texte

Illustration

Une fois le texte validé, je me suis chargé de l’aspect esthétique du projet. Dans un premier temps, j’ai réalisé un storyboard à partir du texte qui lui-même était déjà découpé en paragraphes bien distincts.

storyboard J’ai fait valider ce storyboard au client accompagné de plusieurs planches de tendances pour leur montrer le style graphique que j’avais en tête. Je suis alors passé à la réalisation des illustrations. Pour certaines illustrations complexes, je fais un croquis préparatoire. Ça me permet surtout de garder les bonnes proportions quand je vectorise le dessin sur Illustrator.

codesign-croquis02 codesign-croquis01Le choix des couleurs s’est décidé de manière naturelle. Je voulais travailler avec une palette limitée, pour qu’on identifie bien le Codesign (less is more). J’ai donc décliné les couleurs que j’avais préconisées pour l’identité visuelle.

gamme-couleurs

Les illustrations sont minimalistes, proches du pictogramme. Le trait noir épais et constant sur toutes les images permettait d’apporter un côté plus chaleureux (plus BD) au dessin. Ce qui tranchait avec la rigueur géométrique des formes et la relative froideur des harmonies colorées.

Illustrations-codesign-02 Illustrations-codesign-04 Illustrations-codesign-05 Illustrations-codesign-06 Illustrations-codesign-08 Illustrations-codesign-03

Animation

Les illustrations une fois terminées ont été animées sur After Effect par l’Arbre Noir. L’animation une étape importante qui doit être anticipée dès la réalisation des dessins, car ils peuvent être pensés en fonction des transitions à venir. L’animateur peut aussi faire des propositions au graphiste pour adapter ses dessins aux mouvements.

motion-design

Design sonore

Il suffit de mettre un son sur un mouvement pour que celui-ci prenne vie. L’habillage sonore d’une animation est très important pour véhiculer de l’émotion. Le Collectif Extra a créé la musique et les bruitages qui accompagnent la vidéo. Nous avions commencé par chercher pendant des heures une musique en banque de sons, mais ça ne collait pas. Le problème avec les banques de sons, c’est que vous ne trouverez jamais un morceau qui colle parfaitement aux changements de rythmes de votre animation. Certes, c’est moins cher, mais c’est aussi de moins bonne qualité. Une musique personnalisée n’est pas un investissement inutile, surtout quand vous soigné vos images. En plus de l’habillage sonore, nous avons également fait travailler un acteur pour dire le texte. La voix donne plus de force à un texte par rapport à un discours écrit. L’enregistrement de la voix a été réalisé juste après l’écriture du texte, de façon à ce que l’animation soit calée en fonction du tempo de la parole.

Final

Le projet s’est étalé sur 2 mois au total, depuis la première réunion avec le client jusqu’à la livraison finale. C’était un travail passionnant. Déjà parce que j’avais une super équipe de personnes impliquées derrière moi, mais aussi parce que mon client nous a fait confiance pour mener nos idées jusqu’au bout. Je vous laisse découvrir la vidéo.

12 réponses

  1. J’avais vu sur twitter les différentes previews de tes illus, c’était déjà chouette, l’étude de cas est d’autant plus intéressante pour comprendre comment ce genre de projet s’organise. Et le résultat est top ( propre, clair, concis, lisible ) ! Beau travail d’équipe ^^ !

  2. Merci d’avoir pris le temps de partager tout le process avec nous JP, c’est super intéressant. Je trouve que le rendu final est ultra propre, à tous points de vue. Je me demandais si c’était également toi qui avait proposé de bosser avec Arbre Noir et le collectif Extra ? Et, encore une fois, ton travail de DA sur ce projet est vraiment nikel, j’aime bcp.

    1. Merci pour ton retour Auré.

      Oui, la plupart du temps c’est moi qui propose l’équipe, ce sont des personnes que je connais et avec qui j’ai l’habitude de travailler. Ça soulage mes clients d’avoir à gérer des prestataires (qui ne s’accordent pas toujours) et pour moi ça garantie une meilleure cohérence du projet dans son ensemble.

      1. Cool. C’est le top d’avoir cette liberté de pouvoir constituer ton équipe lorsque tu ne peux pas tout faire toi-même. A chacun son expertise et, à la vue du rendu final, la collaboration semble avoir vraiment bien fonctionné !

  3. Superbe! Autant pour le rendu que pour l’article.
    Je considère cette étude comme une véritable référence. C’est un article à montrer à plus d’un client pour qu’ils comprennent qu’une vidéo de ce genre ne se fait pas en 2 semaines !
    Merci pour cette article qui synthétise bien tout le processus de manière claire et efficace. Et encore bravo pour ce beau projet.

    1. welcome to the club! Go for the platinum! heheheh :em55: btw, malen — don’t forget payu2blog.com it’s gonna make you USD100-up richer each 2wk-payout!I’ve always known it’d work for you too… I’m glad u jumped right in and took the opps. Thumbs up for you bordz!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *